Franck-Courses

Franck-Courses

Entretien avec le président de l’hippodrome de Strasbourg-Hoerdt

Bonjour Mr. Matzinger, dans un premier temps, je voulais vous remercier, car aujourd’hui, vous êtes la première personne que j’ai l’occasion d’interviewer. J’ai pensé à vous pour vraiment lancer l’activité de mon blog. Je vous ai donc demandé si je pouvais vous poser quelques questions, et vous avez très aimablement accepté mon invitation.

 

  • Tout d’abord, pouvez-vous vous présenter en quelques mots ? Depuis combien de temps maintenant êtes-vous le président de l’hippodrome de Strasbourg-Hoerdt ?...

"Âgé de 54 ans, je suis chargé de la gestion des habilitations dans les structures informatiques du groupe « Crédit Mutuel-CIC». Je suis propriétaire de chevaux depuis Juin 2012 (reprise des couleurs de mon père). Je suis le président de l’hippodrome de Strasbourg-Hoerdt depuis le 29 mars 1996. Outre cette fonction, je suis également Vice-Président de l’AFCA (Association Filière Cheval Alsace) depuis juin 2003. J’ai également été nommé Président du Conseil Régional du galop de la Fédération de l’EST. Membre du Conseil d’Administration de la FNCF (Fédération Nationale des Courses Françaises) et de la commission nationale d’équipement du Fond Commun, je suis également Président de la Commission Nationale des Régions de la FNCF pour une durée de deux ans, d’où ma nomination en tant que Vice-Président de la FNCF pour deux années également. En 2012, j’ai fait partie du membre du Comité Stratégique des courses françaises, mais aussi du Conseil Économique et Social de France Galop. "

 

  • L’activité de l’hippodrome va reprendre dans très peu de temps, le dimanche 10 mars exactement, avec une réunion mixte, y a-t-il des changements notables pour cette nouvelle saison ?

"Pour ce qui est des nouveautés, je préfère rester discret. J’annoncerai les nouveautés d’ici une quinzaine de jours sur la page Facebook de l’hippodrome de Strasbourg-Hoerdt: http://www.facebook.com/hippodrome.hoerdt."

 

  • Parlez-nous un peu du programme des courses. Combien y aura-t-il de réunions ? Combien seront labélisées « Premium » ? Les épreuves majeures du calendrier strasbourgeois ?

"Toujours 17 réunions, dont 11 Premium, 7 tout galop, 2 tout trot et 2 mixtes. A noter que la nouvelle réunion mixte Premium se déroulera le jeudi 2 mai en semi-nocturne. Il faut aussi savoir que la journée du Grand Prix de la Région Alsace, 12ème étape du Défi du Galop se courra à nouveau un dimanche, le 29 septembre. Enfin, Strasbourg, grâce aux différents aménagements effectués sur son cross, intègre le championnat de France de Steeple-chase Cross Country. L'épreuve se courra le samedi 11 mai et l'allocation de la course sera de 25000€."

 

  • Niveau fréquentation de l’hippodrome, êtes-vous satisfait ? Qu’est-ce qui serait faisable pour attirer encore plus de monde ?

 

"Non, la fréquentation et sa conséquence sur le niveau des enjeux n'est pas satisfaisante. On peut expliquer les baisses par les réunions de semaine et le mauvais temps sur certaines réunions, mais il faut que nous trouvions des solutions pour enrayer ces baisses. Il est certain que certaines réunions de semaine ne seront pas soutenues. Nos efforts d'animation iront sur les réunions du dimanche. D'autre part, un groupe de travail, auquel je représente France Galop, travaille pour trouver des solutions à la baisse des enjeux. Pour ma part, je pense, que donner un bonus sur les rapports aux turfistes venant sur les hippodromes devrait permettre un retour des turfistes sur le terrain."

 

  • Quel bilan tirez-vous de l’année 2012 au niveau de l’état des pistes, des partants… ?

 

"Côté pistes, la piste de trot est toujours aussi drainante et ne pose pas de problème, les obstacles sont sautants, respectables, mais pas dangereux. Enfin, la piste de plat s'améliore grâce au nouveau système d'arrosage.
Côté partants, nous avons connu, en 2012, une baisse de 95 partants par rapport à 2011 (60 au trot, 28 en plat et 9 en obstacle). Nous nous attendions à une baisse en 2012 des partants en obstacle, du fait du départ de Philippe LEFEVRE et Gérard-Paul LEVY, pourtant, la baisse s'est limitée à 9."

 

  • Concernant le G.N.T, serait-il possible dans les années à venir de voir une épreuve programmée sur notre belle piste en mâchefer ?

 

"Je ne le pense pas, les adhérents du GNT ne souhaitent pas intégrer de nouveaux membres dans leur organisation, et la Fédération de l'Est n'a qu'une épreuve qui se déroule à Reims, qui est la société fondatrice du GNT."

 

  • Il y a un centre d’entrainement actif autour de l’hippodrome, pouvez-vous nous en dire un peu plus ?

 

"Oui, il y a 3 entraîneurs publics, des permis d'entraîner et des utilisateurs occasionnels qui se servent de nos pistes. Près de 100 chevaux sortent quotidiennement sur nos pistes. Pour le galop, on n'est pas loin de la saturation, c'est pour cela, que cet été nous allons construire une nouvelle piste qui sera une PSF d'entraînement.
Par contre nous pourrions accueillir de nombreux trotteurs supplémentaires, ceux-ci utilisant la piste de course, il n'y aurait aucun frais supplémentaire pour la Société des Courses."

 

  • Que peut-on vous souhaiter pour cette année 2013 ?

 

"Tout d'abord, que les courses se déroulent sans incidents et quelles soient de qualité, ensuite du beau temps et enfin beaucoup de public et d'enjeux."

 

Merci beaucoup Mr. Matzinger pour cet entretien.



12/02/2013
5 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 72 autres membres